Dordogne Périgord

Patrimoine


  Église Notre-Dame de la Nativité, XIXe siècle :  de style néo-roman  

         


  Chapelle Notre-Dame de Perdux, fin du XIXe siècle :  Chapelle construite en 1890 en bord de dronne à la suite du rétablissement d'un ancien pèlerinage voué à Notre Dame de l'Assomption. Sur la cloche est gravée en latin : "je vous appelle à la pitié, je vous conduis vers le Ciel".

 

  Château de Beauséjour, XVe ou XVIe siècle : la maison forte de Beauséjour semble construite à la charnière des 15e et 16e siècles, puis a été remaniée par la suite. Une chapelle complète l'ensemble en 1607. Vers 1910, les communs sont aménagés en dépendances agricoles. Le logis abrite un restaurant dans les dernières années du 20e siècle. Le domaine a connu des propriétaires successifs comme les Fayolle, les Candale, les La Cropte et les Salignac de la Mothe Fénelon.

 


  Château de Fayolle, XVIIIe et XIXe siècles : la vieille forteresse médiévale dont la chapelle est mentionnée dès le 12e siècle est entièrement remplacée en 1766 par le château actuel suivant les plans de l'architecte Chauvin. C'était un château fort reconstruit au 15e siècle. Chauvin en a vraisemblablement réutilisé une partie du plan. A la fin du 19e siècle, il est augmenté de deux nouveaux pavillons latéraux et d'une nouvelle façade nord. Le château et une partie du domaine appartiennent aux marquis de Fayolle depuis l'élévation de la terre à ce titre en 1725.

 

 

  Manoir de Lavalade, XVIe et XVIIIe siècles : Lavalade est mentionné dès 1323 dans le cartulaire de l'abbaye de Chancelade : Géraud de Cassaignol y rend hommage devant le comte de Périgord. Vraisemblablement édifié au 16e siècle, le logis actuel a été remanié au 18e siècle, époque à laquelle on construit le pavillon nord et reprend l'ensemble des ouvertures de l'édifice. Au 17e siècle, le domaine qui comprenait la métairie des Maureloux et le Moulin de la Rue, appartient à la famille de Noalis, puis, au siècle suivant, il est vendu aux Révolte, peut-être à l'origine des transformations du 18e siècle. Une chapelle, non identifiable aujourd'hui est mentionnée à la fin du 19e siècle.

 


  Ruines du château de Vernode XIIe siecle : Le château fort de Vernodes est mentionné dans le cartulaire de l'abbaye de Chancelade au 12e siècle. Cette époque semble correspondre à la date de construction des maçonneries encore visibles aujourd'hui. Il est également fait mention d'une chapelle, sans précision de son emplacement (à proximité du château ou dans le hameau en contrebas) . Le fief a, entre autre, été la possession des Vernodes et des Fayolles. 

 


  Hôtel Paradol, XVe siècle : la famille Paradol est anoblie en 1442 par Charles VII. C'est vraisemblablement vers la fin du 15e siècle que fut construit l'hôtel éponyme. La famille y résidera jusqu'à la Révolution. Un inventaire de 1794 donne une vision précise des aménagements intérieurs : deux salles servant aussi de chambre en rez-de-jardin ainsi qu'une cuisine et une arrière cuisine. A l'étage, trois chambres, dont une, située au dessus de la cuisine utilisée comme grenier. Les communs comprenaient une grange avec un pressoir et ses cuves ainsi qu'une écurie. Successivement couvent puis école de soeurs avant la dernière guerre, l'hôtel est acheté puis restauré par la commune. Il abrite actuellement une bibliothèque, le syndicat d'initiative, un musée du costume.

 

  Hôtel de Fayolle, XVe siècle : L'hôtel est mentionné dès le début du 15e siècle. Il restera dans la famille de Fayolle jusqu'en 1795. Par la suite, l'édifice sera partagé en deux pour les descendants de Guillaume Rouchaud, propriétaire après les Fayolle.

 


  Hôtel de la Filolie, XVIIe siècle

 


 Dolmen de la Pierre Levée, dolmen au sud-ouest de la commune

 

Agenda

Décembre 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31